Le point sur les dangers de la vaisselle en bambou

On entend beaucoup parler de la vaisselle en bambou et de ses dangers depuis le début de l’année 2020. Il convient de faire un petit point de situation aussi objectif que possible. Le bambou est pourtant réputé pour être un matériau naturel et écologique car il se régénère facilement. Mais alors, d’où vient le problème ?

L’origine du danger de la vaisselle bambou

Les articles de vaisselle en bambou ne sont pas fabriqués dans une seule pièce de bambou taillée, mais à partir de poudre de fibre de bambou dans la majorité des cas. Cette poudre est d’origine naturelle et n’est pas dangereuse. Et la quasi-totalité des produits sur le marché sont garantis sans BPA (Bisphénol A). Compte tenu de leur taille réduite, les couverts sont, quant à eux, taillés dans une seule pièce de bambou.

C’est la mélamine (une sorte de colle qui permet l’agglomération de la poudre de fibre de bambou) qui est incriminée. En effet, si le fabricant maitrise mal le processus de fabrication et que les aliments servis sont chauds, cela peut entraîner la migration d’une petite quantité de mélamine vers les aliments.

Selon la dernière étude de la DGCCRF sur la vaisselle en bambou, environ 9 produits sur 10 passent les tests des normes européennes d’aptitude au contact alimentaire sans problème. Environ 1 produit sur 10 est donc non conforme à ces normes.

Les cas où vous ne risquez rien :

  • Vous ne courez aucun danger si vous consommez des aliments froids dans une assiette en bambou.
  • Il n’y a pas de risque en cas de consommation de boissons froides dans un gobelet en bambou.
  • L’utilisation de couverts en bambou ne pose pas de problème car ils sont fabriqués avec une seule pièce de bambou et ne contiennent donc pas de mélamine.

Les cas à risque de la vaisselle bambou :

  • Consommation de plats très chauds dans une assiette bambou de piètre qualité (13.8% des cas selon la DGCCRF).
  • Consommation de café ou thé à plus de 70°C dans une tasse en bambou dont on n’a pas bien maîtrisé le processus de fabrication.
  • Si vous réchauffez votre assiette ou lunchbox en bambou au micro-ondes, une migration de mélamine vers les aliments est inévitable.

Pour conclure

Depuis 2019, l’Union Européenne soumet tous les produits en bambou à plus de contrôles, ils sont donc plus sûrs qu’avant. Choisir des marques renommées de vaisselle bambou est donc primordial pour écarter tout risque.

Si vous souhaitez éviter 100% des dangers avec la vaisselle bambou, utilisez vos produits uniquement pour les aliments ou boissons froides.